Accéder au contenu principal

Chronique Pandemia de Franck Thilliez

Fleuve Noir
648 pages
21€90

Résumé:
"L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, la planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution."

Après [Angor], une nouvelle aventure pour l'équipe de Franck Sharko et Lucie Hennebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l'enjeu est de taille: la préservation de l'espèce humaine.

Mon avis:
20/20
Coup de coeur

     Amandine Guérin est microbiologiste. Avec son équipe, elle est envoyée au parc ornithologique de Marqueterre pour effectuer des prélèvements après la mort de cygnes. Elle devra ensuite déterminer ce qui a causé la mort des animaux. Mais rien ne se passe comme prévu. La découverte d'autres cas d'animaux morts après avoir été infectés par une souche inconnue de la grippe n'est alors que le début du grand chamboulement qui va atteindre sa vie.... et celle de milliers de personnes.
     Pendant ce temps, à Paris, Franck Sharko, Lucie Hennebelle et leur équipe enquêtent sur la mort particulièrement violente d'un homme et de son chien, qui les mènent sur des pistes toujours plus sombres et angoissantes. Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises, parce que cette enquête est de loin la plus dure, physiquement et émotionnellement, la plus éprouvante qu'ils auront à mener.
     Si rien ne semble relier les deux affaires, les différents protagonistes vont être amenés à sonder les profondeurs les plus noires, les plus violentes, les plus macabres de l'âme humaine. Ils vont explorer le dernier cercle.... et n'en sortiront pas indemne.

     Wahou! Vous n'êtes pas sans savoir que Franck Thilliez est définitivement mon auteur préféré en matière de thrillers et que je ne suis pas forcément objective concernant ses oeuvres. Mais franchement, c'est une bombe ce roman. Une vraie claque, un ascenseur émotionnel du début à la fin. Un vrai chef d'oeuvre qui, en plus d'être une pure merveille du genre policier/thriller, amène à une vraie réflexion sur la nature humaine. Pandemia est un concentré d'action, de rebondissements et de découvertes toutes plus imprévisibles et incroyables les unes que les autres, dans lequel Franck Thilliez nous démontre encore une fois toute l'étendue de son talent qui dépasse très largement les frontières de l'imagination et de la fiction.

     En effet, si l'univers qu'il dépeint est celui dans lequel nous évoluons chaque jour, Franck Thilliez possède cette capacité magnifique de rendre son récit presque réel, ses personnages et les lieux qu'ils traversent presque tangibles, ce qui nous amène à vivre presque réellement toutes les situations qu'il décrit. Car Pandemia repose sur une intrigue incroyablement crédible, plausible, qui ne peut que faire réagir le lecteur concernant l'infiniment petit et la noirceur sans limites de certains hommes. C'est dans cette atmosphère angoissante que l'auteur nous plonge petit à petit, en happant notre curiosité, en la transformant en peur pour les personnages et en nous rendant, de façon subtile mais extrêmement efficace, accro à son récit, à ses personnages et à ses nombreuses intrigues, tortueuses et complexes. J'ai adoré cette atmosphère pesante et sombre qui s'installe autour de personnages que nous connaissons et auxquels nous sommes attachés. J'ai adoré la crédibilité de tout ce qui est mis en place, de tout ce qui pèse sur les épaules de nos personnages qui risquent leurs vies un peu plus à chaque page, contre deux ennemis associés: l'un invisible, l'autre omniprésent dans différents pays du globe.

     Dès la première page, tout va très vite. De nouveaux personnages sont mis en place ainsi que de nouvelles enquêtes d'apparence presque banales. Mais la situation s'envenime rapidement après les énormes découvertes qui sont faites de part et d'autre. Franck Thilliez installe son nouveau récit en très peu de pages tout en réussissant à créer une urgence et une angoisse dès le début. De nombreuses interrogations planent et d'anciens évènements remontent à la surface, pesant de tout leur poids sur nos personnages. Si rien ne semble tout d'abord relier les deux enquêtes, l'auteur manie très bien son récit et parvient à assez intriguer son lecteur pour ne pas le perdre et nous offrir encore une fois un merveilleux roman autant sur le fond que sur la forme. J'ai été complètement embarquée dans le récit dès les premières pages et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur fait le lien entre cette enquête et les précédentes de Lucie et Franck. Dès les premières pages c'est donc dans un récit ultra prenant, addictif et intrigant que Franck Thilliez nous plonge, pour notre plus grand bonheur.

     Pandemia est un roman extrêmement bien abouti à tous les points de vues. Franck Thilliez a toujours une plume magnifique et une façon d'aborder son récit juste parfaite. Tant du point de vue de l'écriture et de l'intrigue que du point de vue de la pertinence de son récit, tout est merveilleusement bien mené. Franck Thilliez s'investie toujours au maximum dans ses récits, dans ses intrigues et se documente pour offrir à ses lecteurs un récit complet et le plus juste possible concernant tous les points scientifiques abordés, sans pour autant que cela plombe l'intrigue. C'est vraiment l'un des points qui le différencie de nombreux auteurs et qui le mène au sommet de son art. Dans Pandemia, j'adore toujours autant la plus de l'auteur, riche et intense, vive et prenante, descriptive et intrigante. Tout est parfaitement bien dosé, action, rebondissements et révélations sont maitrisés à la perfection et l'auteur en joue à merveille pour nous mener en bateau. J'adore! Que dire de plus?

     L'intrigue est merveilleusement bien menée, mêlant enquête policière et enquête scientifique, elle nous mène, ainsi que les personnages, sur des pistes de plus en plus prenantes mais surtout de plus en plus angoissantes. Franck Thilliez a vraiment très bien su gérer cette tension qui se met en place petit à petit, au fur et à mesure que les différentes enquêtes évoluent et entrent en collision de la manière la plus violente et la plus sombre possible. Contraints à cohabiter, nos personnages vont devoir se serrer les coudes pour éviter une catastrophe. Résultat, au fil des pages, le rythme déjà très prenant des premiers chapitres s'accélère régulièrement et nous offre toujours plus de questionnements, nous permettant d'entrevoir les noeuds complexes de cette enquête, qu'il nous faudra démêler. Franck Thilliez installe vraiment un nombre incalculable de choses dans ce roman, beaucoup de questions, beaucoup de possibilités, qui pourraient faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre au moindre faux pas. L'auteur nous offre ici une enquête et une intrigue extrêmement complètes et complexes, sans se démonter et en restant fidèle à lui-même, c'est-à-dire qu'il ose tout! Son imagination est un flot intarissable qu'il ne bride pas et qu'il est tellement passionnant de suivre.

     Et si Franck Thilliez ose tout dans son récit, cela concerne aussi ses personnages. Encore une fois, il les malmène, les pousse à l'extrême, au bord du gouffre et parvient à en tirer le meilleur d'eux-même. Dans Pandemia, nous retrouvons des personnages bien connus, que l'on suit depuis de nombreux tomes, mais il nous fait aussi découvrir de nouveaux protagonistes, tout aussi intéressants à suivre.
     Tout d'abord, il y a bien sûr Lucie et Franck, le couple phare de l'auteur. Franck est plus présent que sa compagne dans cette enquête, il est toujours obsédé par la quête de l'Homme en noir et son côté tête brûlée est encore une fois mise en avant. C'est un personnage passionné et passionnant. Ses premiers démons refont surface au fil des évènements et il n'en est que plus attachant. Parce que s'il a réellement besoin de faire triompher la justice c'est aussi pour protéger ceux qu'il aime. Et même si Lucie est moins présente dans ce tome, elle n'en reste pas moins importante. Plus posée et réfléchie, elle apporte sa contribution à l'enquête et ravive un peu la flamme de Franck, ses démons et ce pourquoi il se bat. J'adore toujours autant ce couple, qui se fait plus complexe à chaque nouvelle aventure et qui est d'autant plus attachant qu'il est ici en danger immédiat. J'adore le couple qu'ils forment, leur complémentarité et leurs échanges, leur amour et leurs démons.
     Au niveau des nouveaux personnages, il y a Amandine et Phong, deux personnages très complexes avec lesquels j'ai entretenu une relation d'amour/haine qui les rend d'autant plus intéressants. J'ai beaucoup aimé Amandine et sa façon de penser, sa façon trop protectrice d'aimer. Je l'ai aussi trouvée excessive mais tellement humaine que je me suis attachée à elle sans m'en rendre compte. Concernant Phong, aucune alchimie par contre, je l'ai trouvé trop secret, trop louche, trop lisse pour être honnête. Je ne me suis pas attachée à lui et ni ce qu'il traverse ni les évènements qui le touchent ne me l'ont rendu plus attachant. Dommage, mais cela a eu le mérite d'ajouter du piment à l'enquête.

     Et cette enquête ne manque pas de pep's. L'action est énormément présente, d'autant plus que l'on suit différents personnages, qui viennent différentes aventures très prenantes, ce qui rend l'ensemble toujours plus addictif. On ressent vraiment la noirceur qui se dégage de cette intrigue, la cruauté qui existe dans ce fameux dernier cercle et l'absence d'humanité des individus qui le peuplent. Cette noirceur engendre une angoisse tenace qui se fait de plus en plus présente au fil du récit et c'est là que l'aspect scientifique apporte encore plus de frisson, de par l'incapacité des personnages à combattre ce qu'ils ne voient pas. J'ai adoré la façon dont les deux aspects du récit se complètent et permettent au roman d'atteindre le summum de sa force, avec de la peur mais aussi de l'action et des rebondissements merveilleux qui entrainent des révélations et des retournements de situations magistraux jusqu'à une fin en apothéose où tout peut arriver.

     Et wahou! Cette fin, franchement, c'est magnifique. Je suis subjuguée devant ce qu'a fait là Franck Thilliez. Une fin vraiment renversante dans laquelle on ne peut que s'impliquer et se sentir proche des personnages, en ayant peur pour eux. C'est vraiment un dénouement dans lequel tout peut arriver, tout peut basculer en une seconde et cela parait tellement réel. C'est une fin extrêmement prenante et totalement à la hauteur de tout le roman, une fin qui permet à des personnages d'ouvrir les vannes de leurs émotions et de franchir des caps. C'est aussi une fin dure pour certains personnages, que j'ai hâte de retrouver dans une meilleure forme, mais tellement parfaitement en accord avec tout le reste que je n'ai qu'une chose à dire: Chapeau!

Les +: TOUT! Tout est absolument positif dans ce roman!
Les -: ///

     Pour moi, chaque nouvelle lecture d'un roman de Franck Thilliez est tellement vivifiante! Sombre, mais comme une bouffée d'oxygène dans le genre du policier/thriller. Encore une fois, Pandemia n'échappe pas à cette règle grâce à son intrigue tellement riche et complexe, à l'écriture addictive et intelligente de l'auteur mais aussi grâce à ses personnages tellement attachants et humains. Tout est parfait, de l'action, des rebondissements et des retournements de situations prenants, une intrigue alliant enquête policière et enquête scientifique totalement crédible et tout cela dans une atmosphère de plus en plus sombre et pesante au fur et à mesure que les pages se tournent pour se rapprocher du dernier cercle. Un roman dense, riche et profond pour une fin en apothéose de l'enquête sur l'Homme en noir, aux projets toujours plus angoissants.
     Je n'ai qu'une hâte, découvrir le plus rapidement possible une nouvelle histoire de Franck Thilliez et m'y plonger aussi profondément que dans Pandemia.
     Un grand merci à Franck Thilliez, pour son imagination débordante, pour sa plume magnifique et pour tout ce qu'il met dans chacun de ses romans pour en faire de vraies pépites.

*****
Concernant l'édition collector

Fleuve Noir
671 pages (environ 26 pages de bonus)
24€90

     Je possède l'édition collector de ce magnifique roman et je me suis dit qu'il pouvait être intéressant de vous en parler un petit peu pour que vous sachiez ce que cette édition à de plus et si elle vaut le prix qu'elle coûte.

     Tout d'abord, je tiens à préciser que l'image ci-dessus ne rend pas du tout justice à cette merveilleuse édition collector. Tout de noir vêtue, cette édition nous offre des lettres aux reflets métallisés magnifiques et des pages à la tranche noire tout simplement sublimes. Il aurait aussi été très intéressant de doter cette édition de pages complètement noires, écrites en blanches, mais cela aurait peut-être été agressif pour les yeux. En tout cas, je suis vraiment ravie du visuel de cette édition, qui est vraiment à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'une édition collector. J'avoue que j'étais déjà une grande fan de la couverture originale et que je ne saurais dire laquelle a ma préférence.

     Niveau contenu maintenant, rien de différent au niveau de l'histoire, tout est identique à la version originale. Néanmoins, des bonus éditoriaux sont ajoutés à la fin de l'histoire et sont vraiment très intéressants à découvrir. Ils nous permettent de découvrir de quelle façon Franck Thilliez a travaillé sur Pandemia, dans quel état d'esprit et quels changements ont dus être faits en cours de route. C'est l'occasion de découvrir des scènes coupées, des scènes qui étaient bien différentes au départ et que j'ai adoré pouvoir découvrir dans leurs différentes formes. Franchement, j'ai adoré ces bonus qui rapprochent de l'auteur et qui nous font nous sentir un peu privilégiés, de plonger ainsi dans l'écriture de Pandemia.

     Vous l'aurez compris, je vous recommande vraiment chaudement cette édition collector tant pour son visuel magnifique que pour son contenu époustouflant.

Commentaires

  1. J'avais beaucoup aimé Vertige de cet auteur. Je pense qu'il faudrait que je me remette à le lire. Je pense que je prendrais Pandemia du coup. Merci pour cet avis :)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas encore eu le plaisir de le lire ( j'attends sa sortie poche) mais ce n'est pas l'envie qui manque.

    RépondreSupprimer
  3. Un roman qui me tente beaucoup surtout que ma grande soeur m'en fait l'éloge à chaque fois ! L'édition collector est SUBLIME

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique The Mortal Instruments - Les Origines tome 3 La Princesse Mécanique

PKJ 604 pages 18€15
Résumé:
Tessa devrait être heureuse. N'est-elle pas sur le point de se marier? Pourtant, alors qu'elle se prépare pour la cérémonie, l'étau se resserre autour des Chasseurs d'Ombres. Un nouveau démon est apparu, intimement lié au Magistère, l'homme qui a prévu de détruire les Chasseurs. Il ne lui manque plus qu'un seul élément pour parfaire son armée d'automates sans pitié: Tessa. Mais, avant de mettre la main sur elle, il devra affronter Will et Jem, prêts à tout pour protéger l'élue de leur coeur...

Mon avis:
(Attention: La Princesse Mécanique est le troisième tome de la trilogie préquel, Les Origines, de The Mortal Instruments. Pour éviter tout spoiler, je vous conseille de lire mes chroniques des tomes précédents: L'Ange Mécanique et Le Prince Mécanique.)


20/20 Coup de coeur

     Depuis son arrivée à Londres, Tessa a mûrit, elle a grandit, elle a apprit énormément de choses à son sujet ainsi que concernant la réalité du monde q…