Accéder au contenu principal

Chronique À la vie, à la mort - Twilight réinventé de Stephenie Meyer

Hachette collection Black Moon
792 pages (429 pour À la vie, à la mort / 363 pour l'édition originale de Twilight)
20€99

Résumé:
Lorsque Beau Swan emménage dans l'insignifiante bourgade de Fork et rencontre la mystérieuse Edythe Cullen, sa vie prend un tournant tout aussi excitant que terrifiant. Avec sa peau de marbre, ses yeux dorés, sa voix envoûtante et ses dons surnaturels, Edythe est à la fois irrésistible et énigmatique.

Ce que Beau ne sait pas encore, c'est que plus il se rapproche d'elle, plus lui et son entourage sont en danger. Et il se peut qu'il soit trop tard pour faire demi-tour...

Mon avis:
13,5/20

     Beaufort Swan a décidé de retourner habiter chez son père, bien que celui-ci habite dans une petite ville humide du fin fond des États-Unis. C'est donc à Forks qu'il est catapulté, dans une ville si petite que chacun semble y connaitre les secrets de tous les autres habitants. Mais une famille semble cacher encore bien des mystères et fascine Beau dès le premier regard. En effet, les Cullen semblent bien trop parfaits pour une ville comme Forks et tout particulièrement Edythe, de laquelle il tombe sous le charme dès le premier regard. Mais Edythe et les Cullen ne sont pas des personnes comme les autres et Beau est bien décidé à obtenir les réponses à toutes ses questions à propos d'Edythe, quitte à mettre sa vie en danger. Leur amour est-il possible? Ne vont-ils pas en pâtir l'un comme l'autre? Un avenir est-il envisageable quand plus d'une centaine d'années vous sépare?

     Cette édition spéciale dixième anniversaire a pas mal fait parler d'elle à sa sortie, tant en de bons que de mauvais termes. Il est vrai que quand on touche à une série qui fut un vrai phénomène, même si c'est l'auteur de la série qui le fait, il faut s'attendre à tout. Personnellement, je ressors de ce roman mi-figue mi-raisin. Certains aspects m'ont beaucoup plu, pour leur nouveauté ou pour le plaisir de retrouver cet univers, mais d'autres choses m'ont beaucoup chagrinée, par leur manque de crédibilité notamment. Si j'ai beaucoup aimé ma lecture, si j'y ai passé un bon moment, je dois avouer que je préfère largement la version originale, avec ses défauts mais aussi avec sa fraicheur et sa crédibilité. Heureusement, certains points ne changent pas, comme l'univers si particulier et son atmosphère agréable, ou encore la plume fluide et addictive de l'auteur qui nous offre une intrigue toujours aussi prenante. Mais trop de points ne sont pas à la hauteur, comme les personnages, leurs personnalités et leurs actions, qui paraissent toujours bancales. En somme, un roman intéressant et qui permet de passer un bon moment de lecture mais, malheureusement, vraiment pas indispensable.

     Dès les premières pages, tout est quasiment identique à la première version de Twilight, seulement, comme les sexes de presque tous les protagonistes sont inversés, certaines scènes sont "masculinisées" et un peu plus étoffées. Néanmoins, on ressent, dès le début, les mêmes points positifs que dans l'histoire de Bella ainsi que les mêmes défauts, qui sont même amplifiés par plusieurs choses. Je m'explique, concernant la mise en place, de l'univers, des personnages et de l'intrigue en général, tout est en tous points identique à Twilight. Néanmoins, ici, nous avons affaire à un one-shot, destiné à montrer que l'histoire aurait tout autant fonctionné si le narrateur avait été un garçon. Cependant, pour un one-shot, la mise en place de tout ceci est beaucoup trop longue. Ajoutez à cela le fait que le lecteur relise pratiquement la même histoire, et au final, la première moitié du récit est très soporifique. Clairement, ce n'est pas dans son agencement ou son originalité que ce roman m'a permis de passer un bon moment de lecture mais d'autres aspects sont bien meilleurs heureusement.

     La plume de l'auteur fait partie de ces points positifs. En effet, l'écriture de Stephenie Meyer n'a rien perdu de sa fluidité, de sa fraicheur et de sa spontanéité. Les mots sont bien choisis, les pages et les chapitres filent à une vitesse folle et nous en font presque oublier les petits défauts du récit. La plume reste toujours agréable à lire et parfaitement adaptée au mélange de young adult/fantastique qui caractérise ce roman. Les différents ajouts et autres changements effectués apportent en général un plus intéressant à l'histoire et permettent d'étoffer la plume de l'auteur avec plus de descriptions et de se sentir un peu plus ancrés dans la vie des personnages. J'aime toujours beaucoup cette plume vive, naturelle et prenante, sans en faire trop, qui permet de se plonger rapidement dans le récit et de l'apprécier, malgré ses défauts. Dans l'écriture, le fond et la forme du roman ainsi que dans les émotions qu'il souhaite faire passer, À la vie, à la mort reste fidèle à l'esprit de Twilight et se dévore donc assez rapidement malgré ses défauts, qui pourront en rebuter certains.

     Concernant l'univers, encore une fois, rien ne change: des humains, des vampires, une histoire d'amour compliquée dans un univers addictif et le tour est joué. Personnellement, j'ai beaucoup aimé me replonger dans cet univers qui m'avait déjà beaucoup plu à l'époque de Twilight, avec ce couple atypique, ces personnages intrigants et potentiellement dangereux, cette humaine un peu naïve mais de laquelle on se sent proche,.... Et bien ici, l'univers reste sensiblement le même étant donné que seuls les sexes des personnages changent. L'atmosphère générale reste toujours aussi mystérieuse, l'ambiance toujours autant chargée d'amour et de danger mais le changement des sexes des personnages n'est pas anodin et "dérègle" un peu tout cet équilibre. L'univers reste prenant et agréable mais devient aussi plus bancal, moins crédible et cela se ressent dans presque tous les aspects du récit, de l'univers à l'intrigue en passant par les personnages. Cela fait perdre à l'histoire sa profondeur et son attrait et c'est vraiment dommage parce que le tout devient un peu cliché et anecdotique.

     Idem au niveau de l'intrigue, on prend (presque) les mêmes et on recommence. Comme dans Twilight, les trois premiers quarts du roman sont consacrés à la découverte de l'univers et des personnages ainsi qu'au développement de leur romance. On apprend à les connaitre et petit à petit, l'intrigue prend forme, une histoire d'amour difficile que l'on prend plus ou moins plaisir à suivre. À cause des changements effectués dans ce récit, je n'ai pris que moyennement plaisir à suivre l'évolution de la romance entre Beau et Edythe, encore une fois à cause des problèmes de crédibilité que cela engendre et du fait que chacune des scènes, ou presque, qui étaient chargées d'émotions entre Bella et Edward, deviennent ici bancales et parfois même risibles. Tout est identique à Twilight, mais encore une fois, si l'intrigue reste prenante et intéressante, elle est tout juste mignonne et n'arrive pas à la cheville de l'original. Le seule vrai changement résidant dans les sexes des personnages, la conclusion est vite faite: ce changement ne fonctionne pas. Le récit reste agréable à lire, je ne dis pas le contraire, mais tout ne peut pas tenir debout dans ces conditions.

     Venons-en au coeur du problème selon moi: les personnages. Parce que non le problème ne vient pas, selon moi, de la façon d'écrire de Stephenie Meyer mais simplement du fait que l'inversion des sexes des protagonistes était une mauvaise idée (ou aurait due être exploitée autrement, ce qui reviendrait à écrire une nouvelle histoire). Logiquement, étant basés sur des personnages que j'aimais beaucoup dans Twilight, j'aurais dû aimé ces nouveaux personnages tout autant... Ce ne fut pas le cas. Bien qu'ils soient tous différents et intéressants, à l'image des personnages de Twilight, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux pour différentes raisons.
     Tout d'abord, il y a les personnages secondaires, tels que Jessamine, Eleanor ou encore Archie, correspondant respectivement à Jasper, Emmett et Alice. En soi, ce sont des personnages agréables à découvrir et intéressants mais deux problèmes se mettent en place dans ce récit après les changements de sexes effectués par l'auteur. D'abord, j'ai eu un mal fou à replacer chaque personnage dans son contexte, qui était qui dans Twilight? Je n'ai pas vraiment réussi à prendre de la distance avec le texte d'origine et j'avais besoin de savoir à quel personnage original correspondaient ces nouveaux noms, pour savoir quelles "réactions" j'attendais de chacun d'eux à chaque fois. Peut-être est-ce un problème propre à moi-même, mais si je l'ai rencontré, cela peut arriver à quelqu'un d'autre et cela freine et parasite un peu la lecture. Ensuite, et c'est un problème récurrent, ils ne sont pas crédibles dans leurs nouveaux rôles. Certaines scènes sont presque risibles tellement elles sont improbables et c'est dommage parce que ce n'est vraiment pas le but recherché.
     Ensuite, il y a bien sûr Beau et Edythe qui m'ont laissée complètement de marbre pour les mêmes raisons. Leurs rôles étant flou à cause du changement de genre, certaines situations en devenaient vraiment illogiques. Je ne me suis attachée ni à l'un ni à l'autre et c'est vraiment dommage parce que se sentir proche des personnages est essentiel dans un roman. Leur relation m'a elle aussi parue bancale et peu profonde, et le fait que ce roman soit un one-shot doit aussi y être pour quelque chose.

     Concernant le dernier quart du récit et la traque de Joss c'est, comme dans Twilight, l'une des parties que j'aime énormément, plus mystérieuse, plus sombre et mieux rythmée, elle laisse beaucoup de questionnements en suspend et c'est très agréable à lire. Les actions s'enchainent et les rebondissements en font de même et c'est avec plaisir que je me suis replongée dans cette partie du récit. Néanmoins, je me répète, mais certaines scènes sont encore bancales et manquent de crédibilité, ce qui rend le tout un peu fade. Heureusement, les choses s'accélèrent et bougent enfin dans ce one-shot et ça ne peut que lui être bénéfique. Dommage que le rythme global de ce roman soit si déséquilibré de par le fait que Twilight est à la base une série en plusieurs tomes, ici transformée en one-shot. Néanmoins, cette dernière partie reste agréable et intéressante à lire, surtout grâce aux derniers chapitres, très mouvementés et prenants.

     En effet, si presque tout le roman n'est qu'un simple "copier-coller" du premier tome de la série Twilight, la fin, elle, n'en est pas un. Et c'est on ne peut plus satisfaisant. Un peu de nouveauté, ça ne fait pas de mal à ce roman. Cette fin, bien que reprenant les bases de la fin originale de Twilight, permet d'explorer une des possibilités qu'aurait pu choisir Stephenie Meyer lors de l'écriture de Twilight. Riche en rebondissements et beaucoup plus portée sur les émotions des différents personnages, ce dénouement est vraiment très intéressant et satisfaisant. Si je préfère la fin originale de Twilight qui ouvre plus de possibilités pour la suite, j'ai aussi beaucoup aimé cette fin, qui, bien qu'assez ouverte pour nous permettre d'imaginer la suite, ferme clairement les portes à un prochain tome. Malgré le fait que j'ai trouvé les réactions des personnages assez décevantes et trop fades, j'ai néanmoins été satisfaite de cette fin, qui permet de fermer ce roman sur une note assez positive.

Les +: un univers toujours aussi sympathique, une plume fluide et très addictive qui colle très bien à cette lecture young adult, une intrigue agréable, une nouvelle fin
Les -: une mise en place un peu longue, des personnages et des situations peu crédibles, un couple auquel je ne me suis pas attachée, un "copier-coller" du premier tome de la série Twilight

     Pour fêter comme il se doit l'anniversaire de Twilight et pour prouver que l'histoire aurait aussi bien fonctionné si Bella avait été un garçon, Stephenie Meyer nous offre À la vie, à la mort, une "réécriture" du premier tome de la saga dans laquelle l'inversion des sexes de presque tout les personnages est le point le plus marquant. Le plus marquant mais aussi celui qui provoque les plus de fausses notes dans le récit. Car si l'histoire est pratiquement la même, le ressenti global est très différent. En effet, cette inversion des sexes des personnages rend certaines scènes, bien que masculinisées, très bancales et très peu crédibles, ce qui est vraiment un problème récurrent de ce récit. Beau et Edythe ne sont pas crédibles dans leurs rôles et je n'ai malheureusement pas réussi à m'attacher à eux, ni aux autres personnages. Si j'ai eu beaucoup de mal à prendre de la distance avec le texte original, j'ai beaucoup aimé retrouver cet univers agréable porté par la plume prenante et très naturelle de Stephenie Meyer. De plus, l'intrigue reste toujours intéressante à suivre et j'ai beaucoup aimé la fin alternative proposée ici par l'auteur qui permet de clore ce one-shot par une note plus positive. En conclusion, un roman agréable à lire malgré ses nombreux défauts.

Commentaires

  1. Je n'ai vraiment pas accroché du tout, je pense qu'il y avait des tas d'autres histoires à développer (Jasper/Alice ou une autre) afin de fêter ces 10 ans...

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, je préfère largement l'originale, même si cette petite bouffée de nostalgie m'a quand même bien plu :)

    RépondreSupprimer
  3. Twilight, c'est la saga qui m'a le plus déçue. J'avais assez bien aimé le premier tome et puis, le deuxième, je ne l'ai même pas fini ! Du coup, je m'étais dit que je regarderai les films...MAUVAISE IDEE ! C'était pire parce que ça m'a même fait oublié que j'avais apprécié le premier !
    Du coup, lorsque j'ai entendu qu'elle allait le ressortir en changeant juste les sexes...Ma première pensée a été : ça sent le coup marketing !

    RépondreSupprimer
  4. Hou Hou, l'Oiseau à plumes profite de ta chronique pour te souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année :) @ bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne l'ai pas encore lu... avec les avis partagés, et le prix du livre, je retarde mon achat... mais il faut quand même que je le lise... je suis curieuse de voir par moi-même ce que ça peut donner

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de votre visite :) si je ne réponds pas à tous les commentaires, je les lis tous, alors merci :) et à bientôt :)

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique La dernière étoile, tome 3 de La 5ème Vague de Rick Yancey

Robert Laffont collection R 418 pages 17€90
Résumé: À L'AUBE DE LA 5e VAGUE...
Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime: sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Mon avis: (Attention, La dernière étoile est le troisième et ultime tome de la trilogie La 5ème Vague. Si vous souhaitez éviter tout spoiler concernant les tomes précédents, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome La 5ème vague ou ma chronique du deuxième tome La mer infinie.)
18,5/20 Presque un coup de coeur
     La stratégie d'attaque des Autres, pensée depuis de très nombreuse…

Chronique The Book of Ivy tome 2 The Revolution of Ivy d'Amy Engel

Lumen 322 pages 15€00
Résumé: J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix: dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.
Deuxième et dernier tome de la série The Bo…

Chronique The Mortal Instruments - Les Origines tome 3 La Princesse Mécanique

PKJ 604 pages 18€15
Résumé:
Tessa devrait être heureuse. N'est-elle pas sur le point de se marier? Pourtant, alors qu'elle se prépare pour la cérémonie, l'étau se resserre autour des Chasseurs d'Ombres. Un nouveau démon est apparu, intimement lié au Magistère, l'homme qui a prévu de détruire les Chasseurs. Il ne lui manque plus qu'un seul élément pour parfaire son armée d'automates sans pitié: Tessa. Mais, avant de mettre la main sur elle, il devra affronter Will et Jem, prêts à tout pour protéger l'élue de leur coeur...

Mon avis:
(Attention: La Princesse Mécanique est le troisième tome de la trilogie préquel, Les Origines, de The Mortal Instruments. Pour éviter tout spoiler, je vous conseille de lire mes chroniques des tomes précédents: L'Ange Mécanique et Le Prince Mécanique.)


20/20 Coup de coeur

     Depuis son arrivée à Londres, Tessa a mûrit, elle a grandit, elle a apprit énormément de choses à son sujet ainsi que concernant la réalité du monde q…